Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Maurice Tubiana, membre honoraire étranger

(Séance du 18 décembre 1993)

LA CANCÉROLOGIE AU NIVEAU EUROPÉEN   

par Maurice TUBIANA (Paris).

L’action européenne contre le cancer est un programme de la Communauté européenne dont l’objectif est de réduire d’environ 15 %, dans les quinze ans à venir, la mortalité par cancer dans l’Union européenne.

Le principal moyen d’atteindre ce but est la prévention.  Le tabac est à l’origine de 30 % des cancers et il suffirait de diviser par deux sa consommation pour atteindre l’objectif, mais on ne peut espérer parvenir à un tel résultat en un si court intervalle ; néanmoins la lutte contre le tabac est la première des priorités (interdiction de la publicité, prix, éducation sanitaire).

Par ailleurs, les études épidémiologiques peuvent identifier dans chaque région les causes de cancers contre lesquels il faut lutter en priorité (alcool en France, alimentation déséquilibrée dans d’autres pays, etc…).  Le dépistage du cancer du sein pourrait réduire d’environ 30 % la mortalité due à ce cancer, celui du cancer du col la réduire de moitié.

L’amélioration de l’efficacité des traitements, grâce à un diagnostic plus précoce, à la mise en œuvre d’une assurance de qualité et aux conférences de consensus, pour bien définir les indications thérapeutiques, pourrait augmenter d’environ 10 % la survie.  La recherche, en particulier la recherche clinique (essais comparatifs) et épidémiologique (notamment les relations entre alimentation et cancers) peut contribuer, mais à plus long terme, à une amélioration importante.

Enfin l’avenir appartient bien entendu à la recherche fondamentale, mais on n’en peut guère espérer de retombées significatives de celle-ci avant une vingtaine d’années.