Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Vincent Bonhomme

 

(Ont pris part à la discussion : MM. Th. Godfraind, W.J. Malaisse, A. Dresse, Y. Carlier et G. Moonen)

(Séance du samedi 22 février 2014)

ANESTHÉSIE GÉNÉRALE : UN ALLER-RETOUR DANS LES MÉANDRES DE L’(IN)CONSCIENCE

par Vincent BONHOMME (Service Universitaire d’Anesthésie-Réanimation – ULg), invité.

L'anesthésie générale occupe une place de choix dans les domaines de recherche visant à comprendre les mécanismes cérébraux de la conscience humaine. En effet, elle permet de spécifiquement altérer différentes composantes de la conscience, de façon dose dépendante, et réversible. L’étude fonctionnelle du cerveau sous anesthésie générale, à l’aide de techniques comme la résonance magnétique fonctionnelle ou l’électroencéphalographie à haute densité, élucide également les mécanismes par lesquels les agents anesthésiques hypnotiques produisent l’inconscience. Un faisceau d’arguments suggère que la conscience est générée par des interactions complexes entre régions cérébrales distantes, au travers de réseaux fonctionnels spécifiques. Une caractéristique commune aux mécanismes d’action des hypnotiques semble être une altération spécifique de cette communication à longue distance au sein des réseaux fonctionnels. Les avancées dans la compréhension des mécanismes de l’altération de la conscience sous anesthésie générale ouvrent la porte au développement de nouvelles techniques d’anesthésie, ainsi qu’à une sophistication et une augmentation de l’efficacité des moyens à notre disposition pour mesurer la profondeur de l’anesthésie.