Académie royale de Médecine de Belgique

|

In Memoriam Pr Albert de Coninck, membre honoraire régnicole

(Séance du 25 juin 1994)

« In memoriam » le Professeur Albert de Coninck,    

par Albert de Scoville, Secrétaire perpétuel.

Le Professeur Albert de Coninck est né en Angleterre en 1915.  Il a été interne de Clinique chirurgicale, puis assistant à l’Université catholique de Louvain dans le service du professeur Debaisieux.  Il a également passé une année dans le service du professeur de Gaudart d’Allaines à Broussais, avant de devenir adjoint en chirurgie plastique, dans le service du docteur Coelst, à Bruxelles.  Il s’est consacré, depuis 1955, aux problèmes de la chirurgie plastique et notamment aux malformations congénitales de la face.  Confirmé dans cette discipline chirurgicale en 1974, quand il est nommé professeur de chirurgie plastique à l’Université de Louvain, il devient membre de nombreuses sociétés étrangères, américaines, néerlandaises notamment, et fonde le « groupement belge pour l’étude de la main », ainsi que le « groupe européen pour l’avancement de la microchirurgie ».  Rappelons encore qu’il avait été élu à la présidence de la Société française de chirurgie plastique en 1985.

Elu en 1986, correspondant de l’Académie nationale de Médecine de France, il a également été nommé membre d’honneur de toute une série de sociétés de chirurgie plastique.  Il est promu à l’éméritat en 1987 et, par après, membre honoraire régnicole de notre Académie.

Auteur de nombreuses publications, il a notamment édité en 1969, et réédité par après, un important ouvrage de chirurgie plastique qu’il avait tenu, il y a quelques mois, à nous présenter ici-même, en me disant : « … c’est ma dernière action officielle ».

L’activité chirurgicale du professeur Albert de Coninck a été reconnue par l’attribution de nombreuses distinctions honorifiques, outre celles qui lui furent décernées pour ses activités pendant la guerre 1940-1945.  Il était notamment Grand Officier de l’Ordre de Léopold II et plus récemment, il fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur.  Ce fut également, à cette occasion, une très grande satisfaction pour lui, quand S.E. l’Ambassadeur de France en Belgique, M. A. Pierret, lui conféra la rosette de la Légion d’Honneur alors qu’Albert de Coninck connaissait déjà, en chirurgien averti, l’état du mal qui devait l’emporter.

Les funérailles de notre confrère très distingué eurent lieu le lundi 27 juin, en l’église Notre-Dame des Grâces, au Chant d’Oiseaux, en présence de nombreux anciens opérés, et de ses collègues et confrères, entourant sa grande et nombreuse famille.