Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Stéphane Louryan

(Séance du 30 septembre 1995)

APPORTS ET LIMITES DES MODÈLES EXPÉRIMENTAUX A LA COMPRÉHENSION DE CERTAINES MALFORMATIONS DE LA FACE ET DE L’OREILLE   

par S. LOURYAN (ULB), invité.  

L’analyse de quatre modèles tératologiques d’anomalies crânio-faciales chez la souris (administration d’acide 13-cis rétinoïque, de méthlyl triazène, irradiation, étude de la souche « far ») permet d’énumérer les similitudes, mais aussi les différences, entre ces modèles et les entités malformatives connues chez l’homme.  L’administration d’acide rétinoïque entraîne des anomalies évoquant la dysostose mandibulo-faciale, et l’irradiation génère une dysplasie « centrofaciale » proche de certaines holoprosencéphalies ou du syndrome de Crouzon.  En revanche, l’administration de triazène ne reproduit en rien la microsomie hémicrâniofaciale.

___________________