Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé André Scheen et Pierre Lefèbvre

(Séance du  28 septembre 1996)

Le DIABÈTE NON INSULINO-DÉPENDANT : DE LA PHYSIOPATHOLOGIE AU TRAITEMENT   

par A.J. SCHEEN, invité, et P.J. LEFÈBVRE, membre titulaire.

Le diabète non insulinodépendant (type 2) est une maladie fréquente, souvent méconnue et en expansion dans notre société.  Grevé d’une morbidité importante et d’une mortalité accrue, il représente un important problème de santé publique.  Cette maladie polygénique apparaît tardivement dans la vie et voit son évolution accélérée par divers facteurs d’environnement favorisant l’obésité.  Elle combine des déficits de la sécrétion et de l’action de l’insuline, en proportion variable suivant les patients et le stade d’évolution.  Les mesures hygiéno-diététiques sont la base du traitement.  Les approches pharmacologiques actuelles visent principalement à améliorer la capacité insulinosécrétoire et/ou l’action de l’insuline.  En cas d’échec du traitement oral, le diabète devient insulinorequérant.  Une synergie doit être recherchée dans la combinaison de plusieurs modalités thérapeutiques pour améliorer le contrôle glycémique.  

__________________