Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Marc Radermecker

(Séance du 25 mars 2000)

FONDEMENTS ET INDICATIONS DE LA CHIRURGIE RÉPARATRICE DANS LES VALVULOPATHIES MITRALES

par M.A. RADERMECKER (Département de Chirurgie cardio-thoracique – ULg), invité.  

Longtemps limitée à la commissurotomie pour rétrécissement rhumatismal, la plastie mitrale s’impose depuis une quinzaine d’années comme l’option thérapeutique idéale dans les dysfonctions valvulaires mitrales.

Une réparation valvulaire est particulièrement indiquée dans les valvulopathies dégénératives avec insuffisance.  Il s’agit des insuffisances mitrales de la personne âgée (dégénérescence fibro-élastique, calcifications mitrales) et de la pathologie valvulaire du sujet plus jeune, en relation soit avec une dystrophie du tissu valvulaire (Marfan, anomalie « border line » du tissu conjonctif) ou avec une anomalie structurelle de la valve (insuffisance mitrale congénitale).

Par rapport au remplacement prothétique, la chirurgie réparatrice est un geste plus respectueux de la physiologie ventriculaire gauche, dont les corollaires sont la conservation de la fonction contractile ventriculaire gauche et la moindre exposition au flux sanguin de structures « exogènes ».  Le risque secondaire d’endocardite ou de thrombose s’en trouve réduit.

_________________