Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Alain Fischer

(Séance du 14 décembre 2002)

ANOMALIES GÉNÉTIQUES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE : DES GÈNES A LA THÉRAPEUTIQUE         

par A. FISCHER (Hôpital Necker-Paris), correspondant étranger.  

Les anomalies génétiques regroupent au moins une centaine de syndromes caractérisés par une déficience des moyens de défense contre les infections, parfois par des pathologies auto-immunes et cancéreuses.  Ces désordres présentent autant de modèles d’études du système immunitaire et de situations propices à des interventions thérapeutiques nouvelles.  A titre d’exemple, sera exposée la caractérisation récente d’un déficit de développement des lymphocytes T et B, provoquée par un défaut de réarrangement des gènes codant pour les récepteurs T et B pour l’antigène.  Un gène dénommé Artemis a été identifié.  Ses mutations provoquent cette pathologie, il a pu être déterminé que la protéine codée par ce gène intervient dans une étape très précise du processus, intitulé recombinaison non homologue qui permet la religation de brins d’ADN.  Une forme partielle de cette pathologie provoque un déficit immunitaire, associé à une susceptibilité aux pathologies cancéreuses.  L’exposé se poursuivra par la discussion de la thérapie génique d’une autre forme de déficit immunitaire combiné sévère : il s’agit de la forme liée à l’X, provoquée par un déficit de la protéine γc, sous-unité de récepteurs de cytokines.  Il sera montré comment il est possible de corriger le défaut de développement des lymphocytes T et Natural Killer, caractéristique de cette maladie, par transfert de gène ex-vivo à l’aide d’un vecteur rétroviral défectif dans les précurseurs hématopoïétiques.  La survenue d’une complication chez un patient et sa signification seront également discutées, ainsi que les perspectives d’extension de cette thérapeutique au traitement d’autres pathologies héréditaires du système immunitaire et hématopoïétique.   

_______________________