Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Marc Parmentier

(Séance du 30 octobre 2004)

CARACTÉRISATION DE NOUVEAUX RÉCEPTEURS D’AGENTS CHIMIOATTRACTANTS POUR LES LEUCOCYTES    

par  M. PARMENTIER (ULB), Correspondant.

Les chimiokines et autres agents chimioattractants pour les leucocytes jouent un rôle majeur dans le recrutement des différentes lignées de cellules du système immunitaire vers les foyers inflammatoires.  Nous nous sommes attachés à identifier de nouveaux médiateurs de l’inflammation, par la recherche des ligands naturels de récepteurs orphelins apparentés structurellement aux récepteurs de chimiokines, et exprimés dans les populations leucocytaires.  Nous avons identifié notamment le ligand du récepteur ChemR23, exprimé spécifiquement dans les cellules présentatrices d’antigènes.  Ce ligand, la chémérine, a été identifié par spectrométrie de masse comme le produit d’un gène peu caractérisé.  La chémérine est produite sous la forme d’un précurseur inactif, et l’activation de celui-ci nécessite l’élimination par protéolyse d’un hexapeptide C-terminal.  L’élastase et la cathepsine G des neutrophiles ont été montrées comme responsables de cette activation.  Produite en abondance dans les pathologies inflammatoires humaines, la chémérine apparaît comme un nouvel agent chimioattractant pro-inflammatoire, et constitue vraisemblablement un lien important entre immunité innée et immunité acquise.  L’étude du rôle précis de ce nouveau système dans divers modèles de pathologies est actuellement en cours.

_____________________