Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Jean-Michel Foidart

(Séance du 24 avril 2004)

LA PRÉÉCLAMPSIE : UNE SOUFFRANCE VASCULAIRE ENDOTHÉLIALE INDUITE PAR LE RÉCEPTEUR DU « VASCULAR ENDOTHELIAL GROWTH FACTOR »  

par J.-M. FOIDART, correspondant régnicole.

La prééclampsie est une maladie de la grossesse caractérisée par de l’hypertension, des oedèmes et de la protéinurie.  Elle représente une cause majeure de mortalité maternelle, et de mortalité et morbidité périnatales.  Cette maladie dont l’étiologie est inconnue est liée à un déficit de vascularisation utéro-placentaire.  De nombreux facteurs de croissance tels que le VEGF-A (Vascular Endothelial Growth Factor-A) et le PIGF (Placental Growth Factor) sont impliqués dans le développement de la vascularisation du placenta.

Nous avons testé l’hypothèse que des perturbations des cytokines angiogènes pouvaient jouer un rôle significatif dans la pathogénie de la prééclampsie.  Les taux de mRNA codant pour le VEGF-A, le PIGF et leurs récepteurs ont été mesurés dans les placentas, les lits placentaires et le plasma de femmes enceintes présentant des grossesses normales ou compliquées de prééclampsie. 

L’état hypoxique placentaire qui complique la prééclampsie entraîne une augmentation de l’expression du VEGF-A, et du VEGFR-1soluble.  Les gènes codant pour ces protéines présentent des domaines HRE (Hypoxia Responsive Element) au niveau de leur séquence promotrice.  Le récepteur soluble du VEGFR-1 (sVEGFR-1), aussi appelé sFLT-1, est une tyrosine-kinase qui complexe le VEGF et le PIGF circulants.

Au contraire, la forme membranaire du récepteur au VEGF est fortement diminuée au niveau des lits placentaires de femmes prééclamptiques.  

Nous avons montré une augmentation importante des taux du sVEGFR-1 et des taux de VEGF-A totaux associés à une réduction de la production et des taux de PIGF chez les femmes prééclamptiques.

Le taux de VEGF-A libre devient alors indétectable en raison de la production placentaire fortement accrue par les cellules trophoblastiques de la forme soluble du récepteur.  Il en résulte une suppression de la biodisponibilité des cellules endothéliales pour les facteurs angiogènes VEGF-A et PIGF.  Ceci entraîne une souffrance endothéliale vasculaire maternelle diffuse secondairement responsable des lésions rénales, hépatiques et cérébrales maternelles.  L’administration de sVEGFR-1 ou de son cDNA à des rates gravides entraîne des lésions placentaires et rénales comparables à celles observées au cours de la grossesse compliquée de prééclampsie.

En conclusion, nos travaux indiquent que l’accroissement du récepteur soluble du VEGF de type tyrosine-kinase, sVEGFR-1, intervient dans la pathogénie de la grossesse compliquée de prééclampsie.  Ce récepteur antagonise l’action du VEGF et du PIGF.  La perte d’expression membranaire de ce récepteur dans le lit placentaire aboutit également à une diminution de l’adaptation vasculaire maternelle utéroplacentaire à la grossesse.       

___________________

 

 

 

______________________