Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Harry Bleiberg

(Séance du 27 mars 2004)

LE CANCER COLORECTAL : DE L’OMBRE VERS LA LUMIÈRE   

par H. BLEIBERG (Institut Jules Bordet), invité.   

Cinquante pour cent des patients atteints d’un cancer colorectal peuvent être guéris par la chirurgie, les autres décèderont d’une maladie métastatique.  Ce cancer a longtemps été considéré résistant à toute chimiothérapie.  La modulation des anciens agents (5-FU) et l’arrivée de nouvelles drogues chimiothérapiques actives (Oxaliplatine et CPT11) ont fondamentalement changé ces perspectives.  Aujourd’hui les traitements adjuvants permettent d’éradiquer la maladie à un stade microscopique chez environ 10 % de patients supplémentaires.  Au stade métastatique, grâce à ce nouveaux agents chimiothérapiques, la survie médiane des patients est passée de six mois à plus de deux ans.  Certains patients présentant des métastases hépatiques non resécables, peuvent, grâce à la chimiothérapie bénéficier d’une chirurgie à visée curative.  La survie médiane de ces patients est de plus de quatre ans et environ 25 % peuvent être considérés comme guéris.  Le développement de nouveaux agents biologiques, ciblant des structures clés dans la cellule maligne permettront encore de prolonger cette survie.  

______________________