Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Thomas Michiels

 

(Séance du 28 septembre 2013)

STRATÉGIES DÉPLOYÉES PAR LES VIRUS NEUROTROPES POUR ÉCHAPPER A LA RÉPONSE INTERFÉRON DE L’HÔTE

par Thomas MICHIELS (Institut de Duve – UCL), invité.  

De par leur évolution rapide, les virus ont développé des stratégies particulièrement performantes pour tenir en échec les réponses cellulaires et systémiques de l'hôte qui visent à les éliminer. La majorité des virus expriment notamment une ou plusieurs protéines antagonistes de la "réponse interféron".

Dans le système nerveux, la production des interférons et la réponse à ces cytokines semblent être régulées de manière particulièrement stricte. L'interféron de type-I (IFN-a/b) joue néanmoins un rôle critique dans la protection du système nerveux contre l'infection par les virus neurotropes comme le virus herpès ou le virus de la rougeole. Nous aborderons les relations complexes qui existent entre la réponse interféron et l'infection par les virus neurotropes en prenant pour exemple le virus de Theiler, un virus étudié dans notre laboratoire et capable de persister à vie dans le système nerveux des souris.

__________________