Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Vincent Bours

(Séance du 30 avril 2005)

LE FACTEUR NF-Kb : UNE VOIE DE SIGNALISATION ESSENTIELLE, PISTE POUR DE NOUVEAUX TRAITEMENTS  

par V. BOURS (ULg), invité.   

Le facteur NF-kB lie l’ADN et contrôle l’expression de très nombreux gènes.  De multiples études ont démontré son rôle essentiel au cours de la réponse immunitaire et de la réaction inflammatoire.  De plus, NF-KB joue un rôle crucial dans le contrôle de l’apoptose, en protégeant la cellule contre la mort cellulaire via l’expression de gènes anti-apoptotiques.  Si NF-kB est activé dans de multiples types cellulaires en réponse à divers stimuli pro-inflammatoires, une activation constitutive de ce facteur a été observée dans de nombreux cancers.  Dans les cellules cancéreuses, NF-kB empêche la mort cellulaire en réponse aux dommages cellulaires spontanés ou induits par les traitements anti-cancéreux.  L’inhibition de NV-kB peut donc, en fonction des modèles et des tumeurs, soit induire une apoptose spontanée des cellules cancéreuses soit restaurer la réponse aux agents thérapeutiques.

Récemment des inhibiteurs de NF-kB ont été développés et testés en clinique.  Des résultats très prometteurs ont été obtenus notamment pour le traitement du myélome multiple. De nombreux essais cliniques sont actuellement poursuivis.   

_____________________