Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Jean-Louis Michaud (Séance du 28 janvier 2006)

LE DOSSIER MÉDICAL DE BÉLA BARTÓK

par J.-L. MICHAUX (U.C.L.), invité.

Béla Bartók endura tôt des problèmes de santé. À l’âge de trois mois, en 1881, il souffrit d’une dermatite atopique ou eczéma constitutionnel qui se poursuivit durant sa petite enfance et le coupa de toute vie sociale. À la fin de ses humanités, il fut atteint de tuberculose pulmonaire qui le contraignit à interrompre ses études. Une rechute de sa maladie fut considérée comme mortelle par quelques médecins. Pendant la Première Guerre mondiale, son état de maigreur l’exempta du service militaire. La dernière affection, responsable de son décès, se déroula durant son séjour à New York en 1942 et se manifesta par une fièvre d’origine indéterminée. C’est au cours d’une observation hospitalière que furent découvertes des modifications de l’image sanguine étiquetées de polycythémie par certains, de leucémie atypique par d’autres. La dégradation de l’état de santé liée à des fièvres élevées, la présence de lésions pulmonaires orientèrent le diagnostic vers une rechute de tuberculose pulmonaire bien que la preuve bactériologique de celle-ci ne fut jamais établie. Une radiothérapie des membres inférieurs administrée dans le cadre de son affection sanguine conduisit à l’amélioration de l’état clinique et à la normalisation de l’image hématologique. Cette hémopathie rechuta quelques mois plus tard et suivit l’évolution habituelle d’une leucémie myéloïde chronique dont le diagnostic paraissait évident dès les premiers résultats biologiques ; au cours d’une transformation blastique, elle entraîna le décès du musicien le 26 septembre 1945.

_____________________