Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Etienne Sokal (Séance du 27 juin 2009)

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE DU FOIE PAR TRANSFUSION D’HÉPATOCYTES ET DE CELLULES SOUCHES HÉPATIQUES

par  E. SOKAL (U.C.L.), membre ordinaire.

Le foie est une cible idéale pour la thérapie cellulaire : chaque cellule fonctionne tel un  système métabolique complet, et la délivrance des cellules peut se faire dans une circulation terminale. En greffant des hépatocytes à des patients atteints de maladies métaboliques, il est possible de transférer la fonction déficiente. Toute maladie liée  à un déficit hépatique est une cible potentielle: déficits du cycle de l’urée,  glycogénoses, Crigler Najjar, maladies peroxysomiales, déficits de facteurs de coagulation… Cependant, les organes restent largement indisponibles pour cet usage et les hépatocytes sont des cellules fragiles, notamment à la cryopréservation. 

Les cellules souches sont une alternative possible : elles ont la  capacité de multiplication in vitro et in vivo, et sont résistantes au stockage par cryopréservation.  Elles peuvent provenir de différentes sources, et nous avons sélectionné une cellule souche mésenchymateuse  progénitrice hépatique, issue du foie humain adulte ; elle  présente un degré élevé de  différentiation hépatocytaire, une capacité d’implantation et de prolifération dans des modèles murins, une stabilité phénotypique et génotypique.  Elle peut être produite à large échelle et est développée  pour une application clinique.

Elle peut également être utilisée in vitro pour des études de toxicité – transformation de substances xenobiotiques. 

_______________________