Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport sur les critères en fonction desquels sont appréciées les propriétés favorables à la santé que doit posséder une eau minérale naturelle pour être reconnue comme telle selon la législation nationale

Pour répondre à une demande de M. le Directeur général de l’Hygiène publique, lequel tend à satisfaire le souci de la Communauté Economique Européenne d’harmoniser les divers règlements relatifs aux eaux minérales naturelles, une Commission mixte a été constituée, où siègent pour cette Académie MM. J. La Barre, C. Heusghem, J. Beumer, P. Dumont et J. Lecomte, et, pour la « Koninklijke Vlaamse Academie voor Geneeskunde van België », MM. R. Goubau, J. Lemli et A. De Schaepdryver.

La Commission a disposé, pour élaborer le présent rapport, des rapports antérieurs de MM. Schoofs et Van De Velde, puis de M. Dequeker, respectivement adoptés et adressés au Ministère de la Santé publique les 18-12-1948 et 27-1-1951.

C’est M. J. Lecomte, secrétaire de la Commission, qui donne lecture de ce nouveau rapport que l’Académie approuve, moyennant quelques amendements de forme.

Séance du 27 juin 1970.