Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport de la Commission mixte chargée de l'étude des documents relatifs à l'organisation générale de la médecine

Devant les objections qu’à suscitées le rapport de la Commission mixte, celle-ci a décidé à l’unanimité des Membres présents de soumettre à l’approbation des deux Académies de nouvelles propositions qui pourraient ensuite être communiquées aux Facultés de Médecine.

Conçues en des termes très généraux, ces propositions laissent aux facultés la possibilité d’adapter l’enseignement de la Médecine sans devoir recourir à l’intervention du législateur.

Voici le texte de ces nouvelles propositions, qui a déjà été soumis à la « Koninklijke Vlaamse Academie voor Geneeskunde » en sa séance du 25 avril dernier et adopté au cours de cette même séance.

« Considérant que les sciences médicales se développent et évoluent très rapidement ;

» Considérant que la durée des études ne peut être exagérément prolongée – ni pour les médecins généralistes ni pour les médecins spécialistes ;

»Considérant que l’organisation du Marché Commun impose une uniformisation de l’enseignement médical dans les pays intéressés ;

» Considérant qu’une solution immédiate est indispensable mais que celle-ci ne s’avère réalisable que dans le cadre des lois actuelles ;

» La Commission propose aux deux Académies :

» 1) L’instauration d’un tronc commun d’une durée de 6 ans ou 12 semestres, comprenant les sciences fondamentales, les sciences cliniques et une année de stages cliniques.

» 2) L’octroi du titre légal de Docteur en Médecine, chirurgie et accouchements au terme d’une septième année.

» 3) La diversification des matières enseignées au cours de la 7ème année et la prise en considération de cette année de formation dans le cadre des études de spécialisation ».

Ce texte, lu par M. P. Van Gehuchten, est approuvé.

Séance du 30 mai 1970.