Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Jean-Pol Beauthier (Séance du 24 octobre 2009)

L’AUTOPSIE EN TANT QUE MOYEN DE PREUVE – SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE

par  J.-P. BEAUTHIER (U.L.B.), invité.   

Si l’intérêt de l’autopsie n’est plus à démontrer et fait partie intégrante de l’évolution de la médecine au fil des siècles, force est de constater qu’actuellement, elle aurait tendance à être quelque peu négligée, ce qui nous paraît dommageable sur le plan scientifique.

Les techniques d’imagerie moderne nous apportent certes de précieuses informations mais elles ne remplacent pas pour autant l’observation directe de l’organisme – malheureusement trop tard – par l’autopsie. Outre cet aspect médico-scientifique, nous nous pencherons essentiellement sur le rôle considérable de la médecine légale et donc de la pratique autopsique au sein de l’activité judiciaire, tant pénale que civile.

C’est en effet dans le cadre de la recherche de la preuve que le médecin légiste intervient en tant que « bras technique » du magistrat dans l’accumulation des éléments lui permettant in fine de trancher quant aux responsabilités, et donc de juger. Nous tenterons d’aborder les multiples facettes de cette pratique médicale particulière.

__________________