Académie royale de Médecine de Belgique

|

Albert ADAM

(Alph., Max., Gh.)

Nationalité: Belge - Canadienne.

Né à Nandrin le 23 juin 1946.

Elu Correspondant étranger le 23 mai 1992.

Professeur Émérite à l'Université de Montréal.

M. Albert Adam est professeur à la faculté de Pharmacie de l'Université de Montréal (Québec, Canada) où les fonctions de vice-doyen lui ont été confiées en 1991. Belge d'origine, il est aujourd'hui de nationalité canadienne.

Pharmacien diplômé de l'Université de Liège en 1971, il a obtenu de la même université une spécialisation en Biologie clinique, une licence en sciences nucléaires et un doctorat en sciences biomédicales expérimentales. Le grade légal d'agrégé de l'Enseignement supérieur en sciences pharmaceutiques lui a été conféré en 1986.

Après avoir été assistant au laboratoire de Biochimie génétique de l'U.Lg., il dirige de 1975 à 1988, le laboratoire de Biologie clinique du Centre hospitalier de Sainte-Ode à Baconfoy, période durant laquelle les facultés de Médecine des trois universités francophones le reconnaissent comme maître de stage. Successivement maître de conférences (1982) et chargé de cours invité (1986) à la faculté de M2decine de l'Université catholique de Louvain, il est nommé chargé de cours (1987) puis professeur visiteur (1988) à la faculté de Médecine de l'Université de Liège.

Depuis 1988, il enseigne l'analyse pharmaceutique à l'Université de Montréal où il développe les activités de recherche qu'il menait déjà avec succès en Belgique.

En 1987, la Classe des Sciences de l'Académie royale de Belgique lui attribue le Prix Léon et Henry Frédéricq principalement dans deux domaines: l'exploration du rôle des kininogènes, des kinases et des kinines dans la réaction inflammatoire, non seulement chez l'animal mais aussi au niveau des lignées cellulaires (hépatomes du rat, synoviocytes humaines) et le développement d'immuno-essais couplés à la chimiluminescence en vue de les appliquer à certains médicaments dans les milieux biologiques. Ces travaux, qui ont bénéficié du soutien FRSM, et aujourd'hui largement subsidiés par les organismes canadiens, sont à l'origine de plus de 80 publications dans des revues et ouvrages scientifiques renommés et de très nombreuses présentations à des congrès et colloques internationaux.

Enfin, pour marquer son attachement à son pays d'origine, il a crée, en 1991, une fondation destinée à encourager les échanges scientifiques et humains entre les étudiants de l'Université de Montréal et ceux des universités belges.