Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Daniel Lévy-Bruhl


OBLIGATION VACCINALE DE L’ENFANT, L’EXPÉRIENCE FRANÇAISE

par Daniel LÉVY-BRUHL (Directeur des maladies infectieuses et vaccins de Santé publique France), invité,  et membre correspondant de l’Académie nationale de Médecine.       

En décembre 2017, les parlementaires français ont adopté une loi étendant les obligations de vaccination de trois (diphtérie, tétanos et poliomyélite) aux onze vaccinations incluses dans le calendrier de vaccination des nourrissons. Les principaux moteurs de la décision ont été : la confusion créée chez de nombreux parents par la coexistence, dans le calendrier, de vaccins obligatoires et recommandés et la nécessité d’homogénéiser le statut juridique des différentes valences au sein des combinaisons vaccinales disponibles ; l'hésitation croissante vis-à-vis de la vaccination dans la population, entraînant une couverture vaccinale insuffisante pour la plupart des vaccins recommandés ; et la traduction de cette couverture insuffisante en un fardeau inacceptable de morbidité et de mortalité graves pour certaines maladies évitables par la vaccination. La loi n'étant pas rétroactive, seuls les enfants nés depuis janvier 2018 sont concernés. En pratique, les enfants non vaccinés ne peuvent être admis en collectivité. Les sanctions en vigueur en cas de non-respect de l’obligation ont été supprimées, afin de renforcer la dimension de santé publique de la décision.
Une première évaluation de l'impact de l'extension des obligations de vaccination sur la couverture vaccinale a montré des résultats encourageants. Elle montre non seulement une augmentation de la couverture des nourrissons nés en 2018, mais également une amélioration pour les enfants et vaccins non concernés par la nouvelle loi. Ceci est  vraisemblablement le reflet, au moins en partie, de l'engagement du gouvernement français en faveur de la vaccination ainsi que de la mise en œuvre, depuis 2017, par Santé publique France et ses partenaires, de différentes actions de promotion de la vaccination et de lutte contre l'hésitation vaccinale.