Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé. Audrey Maudoux. (Acouphènes). Concours ordinaire de la troisième Section 2018


 

 

PRIX DU CONCOURS ORDINAIRE DE LA TROISIÈME SECTION 2018  

PRÉSENTATION DE Mme le Dr A. MAUDOUX,   

LAURÉATE DU CONCOURS ORDINAIRE DE LA TROISIÈME SECTION 2018      

En réponse à la demande de nouvelles recherches sur la physiopathologie des acouphènes.

 par

Ph. ROMBAUX, membre associé

 

 

(Voir vidéo)


 

***

LA NEURO-ANATOMIE FONCTIONNELLE DES ACOUPHÈNES : ÉTUDE DE L’ACTIVITÉ CÉRÉBRALE SPONTANÉE

par

 Mme  le Dr Audrey MAUDOUX (ULiège) 

L’objectif de notre recherche est de développer notre connaissance sur le fonctionnement cérébral des patients souffrant d’acouphènes. En effet, malgré sa prévalence élevée, le mécanisme physiopathologique qui sous-tend le phénomène des acouphènes est encore mal compris.

Nous avons été les premiers à nous attacher à l’étude du cerveau « au repos » de patients avec acouphènes à l’aide de l’Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle (IRMf). Cette technique permet l’enregistrement in vivo de l’activité cérébrale ainsi que l’analyse des interactions entre les différentes régions cérébrales.

Réseau auditif chez les sujets acouphéniques : implication des régions cérébrales extra auditives dans la physiopathologie des acouphènes (1).

Le réseau auditif « au repos » de patients acouphéniques fut comparé à celui de sujets sains. Nos résultats ont confirmé l’implication de régions cérébrales auditives, mais également extra-auditives, dans la physiopathologie des acouphènes. Ainsi, la perception de l’acouphène n'est pas seulement liée à l'activité neuronale des zones sensorielles dédiées à la perception auditive, mais est également associée à des changements d’activité au sein de multiples régions corticales et sous corticales. Ces régions englobent le système attentionnel, les régions impliquées dans la mémoire et les réseaux émotionnels.

Modification du pattern de connectivité fonctionnelle chez les personnes souffrant d’acouphènes : importance de la région parahippocampique (2).

La fonction d’une région cérébrale ne peut être totalement comprise en l’étudiant de manière isolée. Elle doit être replacée au sein du cerveau et étudiée en conjonction avec les régions cérébrales avec lesquelles elle interagit. Nous avons fournis des preuves de la modification de la connectivité cérébrale du cortex auditif chez les personnes souffrant d'acouphènes chroniques et mis en évidence le rôle essentiel de la région parahippocampique. En régulant l'entrée des informations auditives dans le système mésio-temporal, la région parahippocampique est bien placée pour jouer un rôle dans la conservation des informations sensorielles et dans l’évaluation de la saillance d’un stimulus auditif. Un dysfonctionnement de cette région pourrait expliquer la perception consciente de l’acouphène. 

Signature des caractéristiques cliniques des acouphènes : altération des interactions fonctionnelles entre réseaux neuronaux (3).

De plus en plus de travaux de recherche suggèrent que le cerveau est organisé en réseaux neuronaux distincts fonctionnant en parallèle, chaque réseau étant spécialisé dans le traitement de certains types d’informations. Nous avons montré que les acouphènes sont associés à une altération de l'interaction fonctionnelle entre de multiples réseaux cérébraux et que cette altération est liée à certaines caractéristiques cliniques des acouphènes, et plus particulièrement au stress lié à l’acouphène. Nous avons montré qu’une modification de connectivité du réseau de contrôle externe était corrélée à une augmentation du stress liée à l’acouphène. Ainsi la gêne liée à l’acouphène semble liée à une activation paradoxale des réseaux attentionnels vis-à-vis de l’acouphène.

1.   A. Maudoux et al., Auditory resting-state network connectivity in tinnitus: a functional MRI study. PLoS             One 7, e36222 (2012).

2.   A. Maudoux et al., Connectivity graph analysis of the auditory resting state network in tinnitus. Brain Res.1485, 10-21 (2012).

3.   S. Kandeepan, A. Maudoux et al., Tinnitus distress: a paradoxical attention to the sound? J. Neurol. 266, 2197-2207 (2019).