Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Anne Spinewine, membre associée


(Ont pris part à la discussion : MM. D. Lamy, Y. Benkaci, G. Casimir et J. Calop).

VERS UNE PRESCRIPTION PLUS APPROPRIÉE DES MÉDICAMENTS : POURQUOI, COMMENT ET AVEC QUI ?   

par Anne SPINEWINE (UCL), membre associée. 

La prescription de médicaments est une composante souvent fondamentale dans la prise en charge de patients, quel que soit l’objectif de soins visé. Et pourtant, prescrire de façon appropriée est souvent complexe à plus d’un titre. De nombreuses études internationales et belges ont mis en évidence une prévalence élevée de prescriptions dites inappropriées (sur-prescription, sous-prescriptions ou prescriptions inadaptées), avec pour conséquence une augmentation de la morbidité, une diminution de la qualité de vie et une augmentation des coûts pour les patients et la société. Les recherches visant à identifier les facteurs – liés aux patients, aux professionnels ou au système de soins - qui sous-tendent une utilisation inappropriée apportent une meilleure compréhension de la problématique. Cela nous permet ensuite de piloter, d’implémenter et d’évaluer l’effet de différentes approches, parmi lesquelles les approches éducationnelles, les approches collaboratives - en ce compris la pharmacie clinique, les supports électroniques à la décision, et les approches visant une prise de décision davantage partagée avec les patients. Il convient d’être particulièrement attentif au contexte d’implémentation de la recherche, afin de tirer des conclusions adéquates et de pouvoir ensuite apporter des améliorations substantielles à plus large échelle, au bénéfice du patient et de son entourage.