Académie royale de Médecine de Belgique

|

8 mai 2018. Éric Muraille et Alban de Kerchove d'Exaerde: L'expérimentation animale en question


De nombreuses associations militant en faveur des droits des animaux présentent l’expérimentation animale comme une pratique moralement inacceptable, inutile et, en conséquence, à proscrire. De manière surprenante, ce message trouve un écho grandissant dans la population et chez les représentants politiques.
Il est pourtant aisé de démontrer que l’expérimentation animale est une étape essentielle et incontournable de la recherche fondamentale en biologie et médecine et qu’elle constitue une importante source d’innovation en santé humaine et animale. S’en priver reviendrait à amputer les sciences du vivant d’un de leurs principaux outils d’investigation. Néanmoins, le refus de l’expérimentation animale est en passe de devenir chez un nombre croissant d’individus un  « marqueur identitaire », au même titre que le refus des organismes génétiquement modifiés ou de la vaccination. Cette polarisation empêche toute réflexion critique et débat rationnel sur le sujet, laissant le champ libre à la désinformation.
Ce cours vise à informer sur les origines historiques de l’expérimentation animale, son importance en recherche fondamentale, ses apports scientifiques et sociétaux ainsi que son encadrement légal, en vue de donner aux citoyens la possibilité de se faire un avis rationnel sur un enjeu de société majeur.

Inscriptions: ici