Académie royale de Médecine de Belgique

|

20 sept. 2017. Stéphane Louryan: Les preuves embryologiques de l'évolution


à 18 h. au Palais des Académies, 1 rue Ducale

Inscriptions ici

Autant que la paléontologie, l'embryologie fournit de nombreuses preuves à l'appui de l'évolution des espèces.

La connaissance du mode d'action et de la répartition spatiale et temporelle des gènes du développement permet de dégager des mécanismes qui expliquent les modifications des programmes de développement embryonnaire pouvant mener à des innovations évolutives.
Le plan d'organisation des embryons de vertébrés est initialement très semblable dans les différents taxons, et les dissemblances morphologiques s'expliquent par des programmes ontogénétiques modifiés. On est donc bien loin de la loi biogénétique fondamentale de Haeckel, qui postulait que « l'ontogenèse résumait la phylogenèse ».

A partir de nombreux exemples puisés dans le développement comparé de différents systèmes d'organes, nous nous proposons de dégager des faits qui assurent une assise des plus solides aux processus transformistes, tout en abordant, lorsque cela s'avère possible, les mécanismes qui y sont en jeu.

Ce cours-conférence bénéficie de l'accréditation INAMI pour les médecins

Un livre du conférencier sur le sujet est disponible ici