Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Pierre Lefèbvre, correspondant, et collaborateurs

(Séance du samedi 27 mars 1982)   

LE GLUCOSE NATURELLEMENT MARQUÉ AU 13C POUR LES ÉTUDES MÉTABOLIQUES CHEZ L’HOMME    

par Pierre LEFEBVRE (ULg), Correspondant, et Fl. MOSORA, M. LACROIX, A. LUYCKX, Fr. PIRNAY et G. KRZENTOWSKI, collaborateurs.  

En raison d’effets isotopiques survenant dans certaines étapes biochimiques de la photosynthèse, les glucides de certaines plantes (maïs, canne à sucre) sont faiblement, mais significativement enrichis en l’isotope stable du carbone, le 13C. En administrant à l’Homme du glucose disponible commercialement, préparé à partir du sucre de maïs et dont la teneur en 13C est environ 0,02 % plus élevée que celle du CO2 de l’air expiré dans les conditions basales, il est possible, par mesure du rapport des isotopes 13C et 12C dans le CO2 de l’air expiré, d’obtenir un indice de l’oxydation de ce glucose chez l’individu considéré. Par mesure simultanée des quantités totales de CO2 exhalé, il est possible d’évaluer avec précision la quantité totale de glucose exogène oxydé pendant un laps de temps déterminé après l’ingestion de la charge glucosée.

La méthode a été appliquée avec succès pour étudier entre autres : l’oxydation du glucose chez l’Homme normal au repos et à l’exercice, l’utilisation métabolique du glucose chez le diabétique et le mode d’action d’un antidiabétique oral, le butylbiguanide.  

SUMMARY

Due to isotopic efffects occuring during photosynthesis, certain natural sugars are slightly, but significantly, enriched in 13C, a stable isotope of carbon. Commercially available maize glucose has a 13C content which is 0,02 % higher than the one found in human expired air CO2 under basal condition. Ingestion of “naturally labeled 13C glucose” is followed by an enrichment in 13C of expired air CO2, an index of glucose oxidation. By simultaneously measuring the total amounts of expired CO2 one can calculate, by unit of time, the amount of exogenous glucose oxidized, or at least “converted to expired air CO2”. The procedure has been utilized to evaluate : exogenous glucose oxidation in normal man, both at rest and during physical exercise, the utilization of glucose in diabetics and, the mode of action of an antidiabetic drug acting orally, butylbiguanide.