Académie royale de Médecine de Belgique

|

8 déc. 2016. Denis Lacombe: Progrès et défis de la médecine de précision en cancérologie


Jeudi 08/12/2016 – 18h00. Palais des Académies

Les progrès thérapeutiques ne sont possibles que par la mise en place de recherches bien conduites, validées, étape par étape depuis les cultures cellulaires, l’expérimentation animale et la validation chez l'Homme. La recherche clinique est la science qui développe et valide les nouveaux traitements. Les progrès en biologie moléculaire, de même que les nouvelles techniques d’imagerie révolutionnent les approches thérapeutiques permettant de comprendre la biologie des tumeurs et les mécanismes d’action des traitements en fonction du profil génétique des maladies. Nous assistons à une fragmentation des cancers vers une nouvelle classification dépendant des altérations moléculaires responsables de la cancérogenèse. Cette compréhension précise permet de pouvoir développer des thérapies ciblées sur les altérations moléculaires, augmentant les chances de contrôle de la maladie et évitant de traiter inutilement les patients qui ne bénéficieront pas d’un traitement particulier.

C’est la médecine dite de précision ou personnalisée. Cette « révolution moléculaire » a
profondément changé les méthodes de développement des médicaments mais entraîne
inévitablement des défis importants de société sur le plan éthique, réglementaire et économique.
De nouveaux équilibres entre chercheurs, médecins, agences réglementaires et assurancesmaladie
doivent être établis à l’aide de nouveaux partenariats pour de nouveaux progrès
thérapeutiques visant à allonger la survie et améliorer la qualité de vie. De même, les nouvelles
technologies permettent que des disciplines telles que la chirurgie et la radiothérapie deviennent
de plus en plus précises. Les patients informés prennent une place centrale dans ces débats de
société.

**Ce cours-conférence bénéficie de l’accréditation INAMI pour les médecins (2 points)**

Inscription ici: tinyurl.com/Lacombe8-12