Académie royale de Médecine de Belgique

|

Décès du Pr Guy Verriest, membre titulaire et du Pr Jean Cheymol, membre honoraire étranger

(Séance du 29 octobre 1988) 

(Annonce fait par le Secrétaire perpétuel, Professeur  Albert de SCOVILLE)

Décès des Professeurs Guy VERRIEST, membre titulaire, et de Jean CHEYMOL, membre honoraire étranger.

Le Professeur Guy Verriest, Ophtalmologue distingué, agrégé de la faculté de Médecine de l’Université de Gand, ancien collaborateur direct de feu notre collègue le professeur Jules François,    est décédé inopinément.  L’annonce de sa disparition, alors qu’il était en voyage à l’étranger, est parvenue récemment et ses obsèques auront lieu présentement.

Sa mémoire sera retracée ultérieurement par notre confrère le Professeur J. Michiels.                                     

 *

*     *

La satisfaction qui n’est donnée aujourd’hui d’accueillir le professeur Lechat est assombrie par une autre triste nouvelle : celle de la disparition, le 5 octobre dernier, de notre Maître commun, à M. Lechat, à M. Van Cauwenberge et à moi-même, Monsieur Jean Cheymol.

Le Professeur Cheymol était docteur ès-Sciences, docteur en Médecine et docteur en Pharmacie.  Il était membre de l’Académie nationale de Pharmacie et de l’Académie nationale de Médecine de France.  Secrétaire général de la société de Thérapeutique, président d’honneur de l’ « International unit of Pharmacology », il fut le titulaire de la chaire de Pharmacologie à l’Université de Paris où il avait succédé au professeur René Hazard.

Tous trois avons le souvenir de l’homme extrêmement rigoureux, de l’homme de science et de l’homme au grand cœur, qui a eu véritablement le mérite de lancer les jalons de la biochimie des stéroïdes en France.  C’est d’ailleurs à cette occasion que nous nous sommes véritablement retrouvés après la guerre.  Monsieur Cheymol a alors quitté ses fonctions de pharmacien des Hôpitaux de Paris pour assumer la charge de directeur de l’Institut de Pharmacologie de la faculté de Médecine de Paris.  Il s’y est illustré par de très beaux travaux dans le domaine de la Physiologie et de la Pharmacodynamie, notamment de la pharmacologie moderne du système nerveux.

Il avait été élu membre honoraire étranger de notre Compagnie le 21 mai 1977 et c’est au cours de sa présidence de l’Académie nationale de Médecine que s’est déroulée la séance commune de nos Institutions.  Au cours de celle-ci il fit un exposé sur le sujet : « Neurotoxines polypeptidiques des venins de serpents et de scorpions.  Biochimie et mécanisme d’action ».  Il prononça l’allocution de clôture, célébrant l’amitié et la solidarité entre les trois Compagnies et nos deux pays.

Une minute de silence est observée à la mémoire des deux disparus.