Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et texte de présentation par le Baron André Jaumotte


Collège Belgique – 15 octobre 2014

Présentation de : « Le défi de la création d’une spin-off belge pour développer des traitements innovants contre le cancer » par Benoît Van den Eynde et Michel Detheux

par André Jaumotte

Je suis très heureux de présenter la conférence de ce soir car elle traite de l’innovation et de sa mise en pratique sur un sujet de recherche médicale dans lequel le progrès est lent et constant : la lutte sur le cancer où des progrès considérables ont été accomplis et se poursuivent.

Vu le titre de l’exposé, je présenterai d’abord Michel Detheux.

M. Detheux est ingénieur chimiste et des industries agricoles, diplômé par la Faculté des sciences agronomiques de l’UCL en 1989. Dès 1993, il est Docteur en sciences agronomiques après un doctorat pour lequel il a été soutenu par l’IRSIA. Il a travaillé sous la direction du Professeur Van Schaftingen, à l’Institut international de pathologie cellulaire et moléculaire, ICP, dans le cadre de l’UCL.

Il travaille alors à un projet de recherche intitulé « Study of the sulphur mustard on cultured humain kerati-nocytes » sous la direction du Docteur Lison au Laboratoire de Toxicologie industrielle et de médecine du travail, toujours dans le cadre de l’UCL, tout en poursuivant un travail sur la caractérisation du défaut du métabolisme de la sérine chez les enfants avec le Professeur Van Schaftingen, son maître de thèse, à l’ICP de l’UCL.

Ces travaux, il les poursuit à temps partiel durant son service militaire.

A cette époque, en 1993 et 94, il travaille avec le Professeur Barry, à l’Institut de génétique de l’Université de Glasgow en Ecosse et suit aussi un programme de Business Management au CEPAC, dans le cadre de la Solvay Brussels School of Management de l’Université libre de Bruxelles. Nous sommes au terme d’une magnifique formation.

De 1996 à 2010, elle est mise en œuvre principalement à Euroscreen et aussi en faisant un cours à l’Université de Bruxelles, les publications atteignent déjà une cinquantaine et une trentaine de brevets. Que fait Michel Detheux entre 2010 et 2012, il étudie un projet de spin-off. En mai 2012, c’est la création de iTeos therapeutics par  le Ludwig Institute for Cancer Research (LICR) et l’Université de Louvain (UCL), orientée vers la découverte d’immunomodulateurs pour la thérapie du cancer et cela avec Benoît Van den Eynde.

Avant l’exposé de Michel Detheux, nous écouterons Benoît Van den Eynde, Docteur en médecine diplômé en 1986 par l’UCL, avec la plus grande distinction et les félicitations du Jury, fait très rare.

Il travaille ensuite au Ludwig Institute for Cancer Research. Il est Directeur de l’Institut de pathologie cellulaire Christian de Duve. Il a reçu en 2006 le Prix du 165ème anniversaire de l’Académie Royale de Médecine de Belgique à laquelle il appartient. Benoît Van den Eynde nous synthétisera ce qu’est le cancer et comment il se développe.

En 2012, Benoît Van den Eynde découvre l’importance d’une enzyme, appelée tryptophane 23 – dioxygénase (TDO) dont les tumeurs se servent pour inhiber l’activité anti-tumorale des globules blancs. Il met au point des inhibiteurs de cette enzyme, qui pourront stimuler l’immunité anti-tumorale chez les malades. C’est dans la foulée de cette découverte qu’il fonde avec Michel Detheux la spin-off iTéos Therapeutics, financée par la Région wallonne (6 millions) et des investisseurs privés (3 millions).

La Revue Science de décembre 2013 proclame que l’immunothérapie du cancer est la découverte de l’année.

Grâce à nos orateurs, connus dans le monde entier, nous allons savoir pourquoi.