Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jacques Boniver

(Séance du 30 janvier 1988)  

CELLULES CILBLES ET MICRO-ENVIRONNEMENT TISSULAIRE DANS LE DÉVELOPPEMENT DES LYMPHOMES THYMIQUES CHEZ LA SOURIS : UN MODÈLE POUR L’ÉTUDE DU RÔLE DES FACTEURS DE L’HÔTE DANS LA CANCÉROGENÈSE             

par Jacques BONIVER, invité, et M.P. DEFRESNE (Laboratoire d’Anatomie pathologique et Centre anticancéreux – Ulg), coll.    

Les lymphomes thymiques induits par irradiation chez la souris permettent d’étudier les influences endogènes qui contribuent au processus de cancérisation.  Très tôt après le traitement, des cellules précancéreuses apparaissent dans le thymus.  Le micro-environnement de cet organe est nécessaire à leur évolution vers le cancer.  En outre, certains de ses composants sont altérés de façon irréversible pendant la période de latence précancéreuse.  Ce phénomène est indispensable à la formation des tumeurs. Une greffe de moelle hématopoïétique après l’irradiation inhibe la formation des tumeurs. Toutefois, cette greffe ne prévient pas l’apparition des cellules précancéreuses. Celles-ci sont éliminées après quelques semaines, simultanément à une restauration du micro-environnement thymique.     

SUMMARY

Radiation-induced thymic lymphomas in mice allow to study the endogenous influences, which contribute to the oncogenic process.  Soon after irradiation, preneoplastic cells appear in the thymus.  They require thymic microenvironment for progression to cancer.  Some components of this environment are altered in an irreversible way during the prelymphomatous latent period.  This phenomenon seems to play a critical role for lymphoma development.  The graft does not inhibit the emergence of preneoplastic cells.  However, these cells disappear after a few weeks, when thymic microenvironment is restored.