Académie royale de Médecine de Belgique

|

Thierry Pepersack: Défis pour la gériatrie face à l'augmentation des cancers chez les personnes âgées

Entrée libre, mais inscription obligatoire sur le site de l'Académie royale de Belgique

Le cancer et en particulier certains cancers hématologiques, frappent avec prédilection les sujets de 70 ans et plus. Aussi, les onco-hématologues et les gériatres sont-ils de plus en plus concernés par une approche qui prend en considération les particularités individuelles de chaque sujet âgé.

Nous nous interrogerons sur les raisons pour lesquelles les patients âgés sont plus sensibles aux agents et aux mutations cancérigènes : immunité amoindrie ? Déficit dans la réparation de l’ADN ? Autres hypothèses ?
Nous discuterons de la fragilité des patients plus âgés vis-à-vis des traitements chimiothérapiques, à mettre en relation avec des réserves médullaires plus faibles mais aussi plus d’interactions avec d’autres médications et parfois des erreurs liées à des troubles cognitifs non identifiés.

Aussi, une évaluation gériatrique multidisciplinaire qui inclut une analyse des caractéristiques fonctionnelles, morbides, cognitives, psychologiques, nutritionnelles et socio-économiques, est–elle devenue essentielle non seulement pour prédire la morbidité et la mortalité chez les patients âgés nécessitant un traitement par chimiothérapie mais surtout pour détecter et prendre en charge des désordres cliniques ou psychologiques trop souvent sous-estimés chez ces patients.

Aujourd’hui, alors que l’espérance de vie atteint 80 ans et plus, cette collaboration entre onco-hématologues et gériatres contribue à une prise en charge optimale qui nous permet d’identifier les patients âgés susceptibles de bénéficier et de tolérer les doses recommandées de chimiothérapie et à l’opposé, de ne pas sur-traiter certains patients, au risque d’induire des effets secondaires qui n’auraient pour conséquence qu’une perte d’autonomie tellement redoutée par les patients âgés !