Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Robert Winand

(Séance du 15 juillet 1989)  

ACQUISITIONS PERSONNELLES DANS L’ÉTUDE DE L’AUTOIMMUNITÉ THYROÏDIENNE ET DE L’EXOPHTALMIE ENDOCRINIENNE           

par R. WINAND (Institut de Pathologie, Secteur de Thyroïdologie – CHU Sart-Tilman de l’ULg), invité.  

La plupart des affections thyroïdiennes sont actuellement considérées comme étant des maladies autoimmunes.  C’est le cas des thyroïdites autoimmunes où divers anticorps ont pu être mis en évidence.  Dans la maladie de Graves ‘Basedow, on a pu également mettre en évidence une ou des immunoglobuline(s) capable(s) de stimuler la fonction thyroïdienne.  Dans le cas du goitre simple, l’origine autoimmune est également vraisemblable.  Nous avons recherché la présence d’anticorps anti-α-galactosyl dans différentes affections thyroïdiennes.  Un titre accru a été observé dans l’exophtalmie endocrinienne évolutive, la maladie de Graves ‘Basedow’ non traitée, le goitre simple en phase d’évolutivité et les thyroïdites autoimmunes.  Dès lors, nous pensons que la mesure des anticoprs anti-α-galactosyl représente un paramètre reproductible pour savoir si une affection thyroïdienne est ou non en évolution.  

SUMMARY

Most of the thyroïd disorders are considered as being autoimmune diseases.  It is the case for autoimmune thyroiditis where various antibodies are found. In Graves’Basedow disease, one or several immunoglobulin(s) which stimulate(s) the thyroid were found.  In simple goiter, autoimmune origin is probable.  We have measured the presence of anti-α-galactosyl antibody in various thyroid disorders.  An increase titre was observed in progressive Graves’ophtalmopathy, untreated Graves’disease, progressive simple goiters and in autoimmune thyroiditis.  Therefore, we think that the measure of anti-α-galactosyl antibodies represents reproducible parameter in order to know if the thyroid disease is or not in progression.