Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Robert Naeije

(Séance du 24 juin 1989)  

CIRCULATION PULMONAIRE ET SYSTÈME NERVEUX AUTONOME         

par Robert NAEIJE (Laboratoire de Physiologie cardio-respiratoire, campus Erasme de l’ULB), invité.

La fonction de l’innervation autonome de la circulation pulmonaire normale ou pathologique reste incomplètement élucidée.  Des travaux récents ont contribué à une meilleure compréhension des relations pressions-débit au sein de la circulation pulmonaire dans un modèle expérimental de chien intact.  Cette approche méthodologique a permis d’établir que dans un poumon normal, hyperoxique ou modérément hypoxique, le système nerveux sympathique exerce un effet net vasodilatateur, alors que le système nerveux parasympathique ne semble pas participer à la régulation du tonus vasomoteur.  Ces résultats illustrent aussi l’actualité d’une recherche physiologique « traditionnelle », intégrée au progrès de la Physiopathologie et de la Thérapeutique.  

SUMMARY

The function of the autonomic innervation of the pulmonary vasculature remains uncompletely understood. Recent studies have contributed to a better understanding of pressure-flow relationships within the pulmonary circulation in intact dog experimental models.  This methodological approach has been used to show that, in normal hyperoxic or moderately hypoxic lungs, the sympathetic nervous system exerts a net vasodilatating effect, while the parasympathetic nervous system does not seem to participate to the regulation of vasomotor tone.  These results underscore that research in “traditional” physiology still is implicated in ongoing progress in physiopathology and therapeutics.