Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jean Crabbé

(Séance du 25 février 1989)  

MÉCANISME D’ACTION DE L’ALDOSTÉRONE COMME FACTEUR DE RÉGULATION DES VOLUMES EXTRACELLULAIRES          

par Jean CRABBÉ (Département de Physiologie et de Médecine de l’Université catholique de Louvain-en-Woluwe, Bruxelles), invité.  

Le rôle-clé de l’aldostérone dans la régulation des volumes extracellulaires a pour conséquence que l’on doit tenir compte, dans l’analyse de l’action de l’hormone, non seulement du sodium mais aussi de l’anion chlorure.

Dans le néphron du mammifère, l’aldostérone stimule la réabsorption du sodium par les cellules principales du canal collecteur (plus précisément : de la portion corticale de ce segment).  L’effet hormonal consiste en une augmentation de la perméabilité apicale au sodium avec, dans un second temps, augmentation de l’équipement de la membrane latéro-basale en « pompes » à sodium.

Les études effectuées sur les épithéliums d’amphibien sensibles à l’aldostérone suggèrent qu’une population cellulaire spécifique – qui pourrait représenter l’équivalent fonctionnel des cellules intercalaires du canal collecteur – intervient dans la perméabilité aux chlorures, laquelle est augmentée par l’hormone.  Celle-ci exerce donc des effets « concertés », deux types cellulaires distincts étant impliqués dans la réabsorption tubulaire des deux ions considérés.

SUMMARY

Aldosterone as a regulatory factor of extracellular volumes : mechanism of action.  The key role assumed by aldosterone in the regulation of extracellular volumes, requires that chloride move along with sodium when active transport of the latter ion is stimulated.

In the mammalian nephron, aldosterone promotes reabsorption of sodium by the principal cells of the cortical portion of the collecting duct.  This results from hormone-induced increase in conductance for sodium at the apical role of the target cells, and later on, from associated increased density of the sodium “pump” units at the basolateral pole.

Studies carried out on amphibian epithelia indicate that chloride permeability – of mitochondria-rich cells, in all likelihood – is concurrently increased by aldosterone.  It therefore looks as though this steroid hormone influences in a concerted way two cell populations, one being involved in transepithelial sodium transport, the other one representing the route of passage for the accompanying anion.

(Key words : aldosterone, collecting duct, amphibian epithelia, sodium transport, chloride permeability).