Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jean Christophe, correspondant

(Séance du 24 avril 1993)

LE NEUROPEPTIDE PACAP : SA PRÉSENCE, SON MODE D’ACTION ET SES RÉCEPTEURS  

par Jean CHRISTOPHE (Laboratoire de Chimie biologique et de la nutrition – Faculté de Médecine de l’ULB), correspondant.

Les récepteurs spécifiques à PACAP de type I offrent une sélectivité de 200 à 1000 en faveur des deux PACAPs par rapport au VIP.  Leur occupation stimule l’adénylate cyclase et fréquemment aussi  l’enchaînement inositol phosphates-calcium.  Quelques effets des PACAP-38 et PACAP-27 sur l’axe hypothalamo-hypophysaire et au-dehors sont brièvement recensés et dès maintenant il se pourrait que ces neuropeptides jouent un rôle physiologiques encore plus important que le VIP.