Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Karim Amighi

 

(Ont pris part à la discussion : MM. L. Delattre, M. Goldman, J.-M. Kauffmann, Mme C. Clercx, P. De Vuyst et J. Frühling)

(Séance du samedi 29 mars 2014)

LA DÉLIVRANCE PULMONAIRE : UNE NOUVELLE VOIE D’ACCÈS POUR LES MÉDICAMENTS – ÉTAT DE L’ART, RÉALISATIONS ET PERSPECTIVES   

par Karim AMIGHI (Laboratoire de Pharmacie Galénique et de Biopharmacie - ULB), invité, et coll.                

La délivrance pulmonaire des médicaments est en plein essor depuis la moitié du 20ème siècle et est devenue la voie préférentielle pour traiter les affections respiratoires telles que l’asthme et la broncho-pneumonie chronique obstructive. En effet, ce mode d’administration non-invasif permet de localiser rapidement la dose délivrée dans les voies respiratoires inférieures tout en limitant les effets secondaires découlant d’une exposition systémique. De plus, de par les caractéristiques anatomiques et physiologiques favorables de l’arbre respiratoire, ce mode d’administration peut également être envisagé pour délivrer des substances pharmacologiquement actives dans la circulation sanguine. Les médicaments à inhaler sont des formulations qui doivent être finement « aérosolisées » à l’aide d’un dispositif d’inhalation approprié en vue d’un entraînement par le flux inspiratoire et une déposition au niveau les voies respiratoires inférieures. Le développement de ces médicaments implique de garantir des doses émises et déposées reproductibles et d’assurer la stabilité de l’agent thérapeutique. Les réalisations actuelles se font autant dans l’ingénierie particulaire que dans l’extension de cette voie d’administration à d’autres pathologies pulmonaires telles que l’aspergillose pulmonaire invasive, la tuberculose, les tumeurs pulmonaires. La délivrance pulmonaire est également envisagée pour l’administration systémique de peptides et protéines, pour la vaccination à large échelle et la thérapie génique.