Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Paul-Pierre Pastoret

(Séance du 24 juin 1995)

BIOLOGIE DE L’INFECTION DES BOVINS PAR LE PESTIVIRUS RESPONSABLE DE LA MALADIE DES MUQUEUSES   

par P.-P. PASTORET, correspondant, et M. LAMBOT, collaborateur.

Le virus BVD/MD appartient au genre pestivirus dela famille des Flaviviridae, tout comme le virus responsable de la peste porcine classique avec lequel il est antigéniquement apparenté.  Le pestivirus BVD/MD est responsable de deux entités morbides distinctes chez le bétail : une forme BVD se traduisant par une forte morbidité et une faible mortalité, et une forme MD d’apparition sporadique mais régulièrement mortelle.

Le pestivirus BVD/MD existe sous la forme de deux biotypes dont on trouve des paires antigéniquement identiques : un biotype non-cytopathogène et un biotype cytopathogène.  Ces caractères biologiques sont purement culturaux et ne sont pas la traduction du pouvoir pathogène chez l’animal.

Des expériences qui viennent d’être menées dans notre service montrent que les deux biotypes d’une même souche antigénique diffèrent par leurs propriétés biologiques chez l’animal.  Les souches cytopathogènes, contrairement aux non-cytopathogènes, suscitent une réponse immune humorale et cellulaire différée et seules les souches non-cytopathogènes sont à l’origine d’une virémie et sont excrétées par les nasaux.  Ces résultats confirment le fait que les souches cytopathogènes constituent une impasse épidémiologique.  Ils permettent également d’envisager une modélisation logique de cette infection au niveau d’une population.     

________________