Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Claude Veraart

(Séance du 10 février 1996 – Mémoires couronnés)

PERSPECTIVES EN RÉHABILITATION DE LA VISION CHEZ L’AVEUGLE     

par Cl. VERAART, lauréat du Prix Alvarenga de Piauhy 1994.   

Le développement normal de la vision depuis la naissance jusqu’à la fin de la période critique implique la réalisation, par le jeune individu, d’expériences visuelles.  Contrairement à la cécité acquise, en cas de cécité précoce le système visuel n’est pas normalement développé et, de ce fait, l’organisation cérébrale est anormale.  Dès lors, les tentatives de réhabilitation de la vison chez la personne aveugle doivent prendre en compte ces différences.  On peut ainsi envisager la prothèse visuelle implantable agissant par stimulation électrique de structures épargnées du système visuel chez l’aveugle tardif, ou la prothèse de substitution sensorielle codant l’information visuelle en messages adressés à une modalité sensorielle intacte chez l’aveugle précoce. Cette dernière approche est sous-tendue par l’organisation particulière du cerveau de l’aveugle tardif, chez lequel une implication possible du cortex occipital non développé a pu être mise en évidence au moyen de la tomographie par émission de positrons.

________________