Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Charles Maurice Lapière

(Séance du 30 mars 1996)

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES DE FAIBLE INTENSITÉ PRODUISENT UNE VAGUE CALCIQUE DANS LES FIBROBLASES  

par Ch.M. LAPIÈRE, membre titulaire, et J. BOSMANS, Ch.A. LAMBERT, B. SCARPA, B. NUSGENS, W. LEGROS, collaborateurs.      

Les fibroblastes humains normaux irradiés par un champ électromagnétique (EMF) de faible intensité (100 à 900 µT) subissent des mouvements du CA2+ intracellulaire, visualisés par microscopie confocale à LASER et excitation du Fluo 3.  La quantité de cellules excitables est proportionnelle à l’intensité des EMF entre 100 et 450 µT.  L’activation des cellules par un facteur sérique dialysable est requise.  La vague Ca3+ nécessite la présence de calcium extracellulaire et l’activité des tyrosine kinases et de la phospholipase Cγ.   

_______________