Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jean-Jacques Body

(Séance du  22 mars 1997)

LES MÉTASTASES OSSEUSES : PATHOGENÈSE ET TRAITEMENT PAR LES BISPHOSPHONATES    

par J.J. BODY (Clinique des soins supportifs et Clinique des maladies osseuses – Institut Jules Bordet – ULB), invité.

L’ostéolyse tumorale induite par les métastases osseuses est essentiellement médiée par les ostéoclastes dont le nombre et l’activité sont stimulés par des produits de sécrétion d’origine tumorale.  Lorsqu’une hypercalcémie se développe, il y a également une inhibition variable de l’activité des ostéoblastes, responsable d’un « découplage » dans le remodelage osseux.  Une nouvelle substance analogue à la parathormone, la « PTH-related Protein (PTHrp) » joue un rôle essentiel dans la pathogenèse de l’hypercalcémie tumorale.  Contrairement à la PTH, les concentrations circulantes de PTHrP ne sont pas régulées par la calcémie.  Nous avons également montré que les ostéoblastes pourraient être des cellules cibles essentielles pour l’action des substances d’origine tumorale responsable de l’activation des ostéoclastes.  Ces substances sont actuellement en cours de caractérisation.  Sur le plan thérapeutique, la dose de 90 mg de bisphosphonate pamidronate constitue actuellement la dose optimale pour le traitement de l’hypercalcémie tumorale et pour inhiber l’ostéolyse tumorale induite par le cancer mammaire.

_________________