Académie royale de Médecine de Belgique

|

Rapport du Groupe de Travail sur les problèmes d'éthique dans l'expérimentation sur l'Homme

Présentation par M. A. Nizet, membre titulaire, du rapport établi par le « Medical ethics working group » de l’Association européenne des éditeurs de périodiques biologiques.

Report of working group on ethics in human experimentation.

1.    It was affirmed that editors have a duty to ensure that their journals contribute to the maintenance of high ethical standards in research and treatment in man.

2.    It is recommended that editors should bring to the notice of all those involved in editing and reviewing papers the importance of ethical aspects by all available means including the inclusion of a reference to the matter in report forms sent to reviewers.

3.    It is recommended that correspondence concerned with ethical aspects of a paper should be published in the journal in which the paper appeared and that the author of the paper should be granted the right to reply which should be published simultaneously.

4.    The Working Group discussed at length the purpose and inherent weakness of Codes of Ethics and reached the conclusion that such codes provided valuable guide lines to authors. Institutional committees and editors alike, but that they could not be used to establish absolute criteria for ethical standards in human experimentation. Judgment on ethical matters in relation to publication must be left to the responsible editor in full possession of information in the particular case.

5.    It is recommended that an editor of a journal should reject a paper if, in his opinion, it fails to reach ethical standards.

6.    The ethical aspects as well as the scientific content of a paper is a matter of confidence between author and editor. It was agreed that notification of the rejection of a paper on ethical grounds    should not be sent to the editors of any other journal.

7.    It is recommended that a notice referring to ethics should be included in “Notes to Authors” published by journals in which papers on research in man appear. In this notice, editors may wish to draw attention to one or more Codes of Ethics at their own discretion. Authors should be required to include a discussion of the ethical aspects of their research in their covering letter and, when relevant, be advised to include a statement in the text of their paper.

8.    The Working Group welcomed the establishment, in research institutions and hospitals, of committees concerned with ethical aspects of medical research. However, since not all ethical committees apply the same criteria for approval of research, it was agreed that the editor should rely on his own assessment and not depend on the judgment of such institutional committees.   

Rapport du Groupe de Travail sur les problèmes d’éthique dans l’expérimentation sur l’homme.

1.    Il a été déclaré que les éditeurs ont le devoir de faire en sorte que leurs journaux contribuent au maintien de critères éthiques élevés dans la recherche et la thérapeutique chez l’Homme.

2.    Il est recommandé que les éditeurs usent de tous les moyens disponibles pour attirer l’attention des personnes concernées par l’édition ou l’appréciation des travaux sur l’importance de leurs aspects éthiques, et que les éditeurs se renseignent auprès de ces personnes sur le point de savoir si l’expérimentation a été conduite en conformité avec les règles éthiques.

3.    Il est recommandé que la correspondance concernant les aspects éthiques d’un travail soit publiée dans le journal dans lequel ce travail a été présenté et qu’un droit de réponse avec publication simultanée soit garanti à l’auteur.

4.    Le Groupe de Travail a longuement discuté les buts et les déficiences des codes éthiques et est parvenu à la conclusion que de tels codes fournissent des directives valables aux auteurs, aux comités d’institutions et aux éditeurs, mais qu’ils ne peuvent servir à établir des critères absolus, en manière d’éthique, de l’expérimentation sur l’Homme. Le jugement en cette matière, en relation avec la publication d’un travail, doit être laissé à l’éditeur responsable pleinement informé dans chaque cas particulier.

5.    Il est recommandé que l’éditeur d’un journal refuse la publication d’un travail si, dans son opinion, ce travail ne satisfait pas aux critères éthiques.

6.    La correspondance entre l’éditeur et l’auteur concernant les aspects éthiques d’un travail est aussi confidentielle que la correspondance concernant son contenu scientifique. C’est pourquoi il a été admis que le refus d’un travail pour des raisons d’éthique ne doit pas être communiqué à un tiers.

7.    Il est recommandé qu’une notice concernant les problèmes éthiques soit incluse dans les « Recommandations aux Auteurs » publiées par les journaux dans lesquels paraissent des travaux de recherches sur l’Homme. Dans cette notice, les éditeurs peuvent attirer l’attention sur un ou plusieurs codes éthiques à leur propre convenance. Il conviendrait de réclamer des auteurs qu’ils incluent dans la lettre de présentation de leur travail une discussion sur les aspects éthiques de leur recherche et de les prier, si besoin est, d’introduire une déclaration dans le texte même de leur article.

8.    Le Groupe de Travail se réjouit de voir établir, dans les hôpitaux et les institutions de recherche, des comités se préoccupant des aspects éthiques de la recherche médicale. Cependant, étant donné que tous ces comités n’appliquent pas les mêmes critères d’appréciation, il a été admis que l’éditeur devrait se baser sur ses propres critères et ne pas dépendre uniquement du jugement de semblables comités d’institution.

 

Séance du 28 octobre 1972.