Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Benoît Van den Eynde

(Séance du 20 septembre 2003)

UN NOUVEAU MÉCANISME DE RÉSISTANCE TUMORALE AU SYSTÈME IMMUNITAIRE, BASE SUR LA DÉGRADATION DU TRYPTOPHANE PAR L’INDOLEAMINE-2, 3-DIOXYGENASE       

par B. VAN den EYNDE (UCL), invité.

Les lymphocytes T sont les principaux acteurs des réactions de rejet immunitaire pouvant mener à l’élimination des cellules cancéreuses.  Cependant, dans beaucoup de cas, les cellules cancéreuses résistent à ces réactions de rejet.  Nous avons récemment mis au jour un nouveau mécanisme de résistance tumorale, basé sur l’expression par les cellules tumorales de l’indoléamine-2-3-dioxygénase (IDO), une enzyme qui dégrade très rapidement le tryptophane, dont les lymphocytes T ont un besoin crucial pour proliférer. Nous avons observé, d’une part, que la majorité des tumeurs humaines exprimaient cette enzyme et, d’autre part, que l’expression de cette enzyme par des cellules tumorales de souris leur permettait d’échapper au rejet immunitaire.  Cet effet peut être renversé par l’administration d’un inhibiteur de l’IDO. L’utilisation d’inhibiteurs de l’IDO dans les protocoles d’immunothérapie pourrait dès lors améliorer les réponses cliniques en empêchant les cellules cancéreuses d’échapper au rejet en dégradant localement le tryptophane.  

____________________