Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Bernard Rentier

(Séance du 29 mars 2003)

LA VARICELLE ET LE ZONA OU LES MYSTÈRES DE LA LATENCE D’UN VIRUS ET DE SA RÉACTIVATION   

par  B. RENTIER, Vice-Recteur (ULg), invité.  

Le virus de la varicelle et du zona est responsable de deux, voire trois, pathologies distinctes comme le nom l’indique, la varicelle et le zona, mais également les douleurs dites « post-herpétiques ».  Le virus est capable de se répliquer dans de nombreuses cellules telles que celles de l’épithélium respiratoire et de très nombreux organes internes, les kératinocytes les neurones et les cellules satellites du système nerveux périphérique.  Toutefois, son comportement est remarquablement différent selon les cellules qu’il infecte.  Dans les neurones, singulièrement, il demeure latent pendant de très nombreuses années, pour se réactiver à la faveur d’un affaiblissement de la défense immunitaire à médiation cellulaire.  Depuis une quinzaine d’années, les travaux de notre laboratoire ont permis d’identifier les raisons de ce phénomène, avec pour conséquences, l’élaboration de pistes d’action préventive contre le zona et ses conséquences.

__________________