Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Adelin Albert

(Séance du 29 mai 2004)

CONTRIBUTION DE LA BIOSTATISTIQUE AU DÉVELOPPEMENT DES SCIENCES BIOMÉDICALES   

par A. ALBERT (ULg), invité.   

De nos jours, la statistique, dont les origines modernes remontent aux travaux du mathématicien et physicien belge Adolphe Quetelet (1796-1874), contribue de manière de plus en plus décisive au développement des Sciences cliniques et biomédicales.  Amalgame de mathématique, de logique et de jugement, la biostatistique apporte, par ses méthodes, la dimension quantitative et factuelle qu’exige l’évolution de ces Sciences.

Les grandes étapes de son développement et de ses méthodes les plus récentes seront illustrées tant par des résultats personnels que par des exemples significatifs puisés dans la littérature internationale, notamment :

- l’évaluation externe de la qualité des laboratoires de biologie clinique en Belgique (plus de quinze années) ;

- le développement d’indices de risque et d’aide à la décision en cardiologie, en diabétologie et en chirurgie cardio-vasculaire, grâce aux méthodes d’analyse statistique multivariée, de sélection de variables et du modèle des risques proportionnelles de Cox.

- L’analyse longitudinale des coûts dans le traitement de la schizophrénie.

- Les limites et potentialités des méta-analyses sur les essais cliniques randomisés.

__________________