Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Vincent Castronovo

 

(Séance du 30 novembre 2013)

POURQUOI CERTAINS CANCERS DONNENT-ILS PRÉFÉRENTIELLEMENT DES MÉTASTASES OSSEUSES ?

par Vincent CASTRONOVO (ULg), membre ordinaire.

Les métastases, cause majeure de morbidité et de mortalité des patients atteints de cancer, représentent de véritables colonies secondaires de cellules malignes issues de la tumeur primaire et implantées à distance au niveau d’organes spécifiques. En proposant la théorie de « la graine et du sol » en 1889, Stephen Paget avait compris que la localisation spécifique des métastases était le résultat d’interactions privilégiés entre les cellules cancéreuses (la graine) et le tissu hôte (le sol). Les mécanismes moléculaires intervenant dans ces interactions commencent à être compris, notamment en ce qui concerne les métastases qui se développent au niveau du squelette, terrain favori des cellules cancéreuses issues des carcinomes prostatiques, mammaires et pulmonaires, entre autres. Ces cancers, dit ostéotropiques, sont constitués de cellules qui pratiquent l’ostéomimétisme, c’est-à-dire qu’elles expriment un phénotype les faisant ressembler aux cellules osseuses. Cette adaptation favorise leur développement au sein du squelette. Parmi, les protéines impliquées dans ce processus, la sialoprotéine osseuse intervient de manière significative et pourrait être à l’origine de nouveaux traitements spécifiques du cancer.