Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Pascal Gustin

(Séance du 26 février 2005)

DÉVELOPPEMENT D’UN MODÈLE D’ASTHME CHEZ LE CHAT : INTÉRÊT VÉTÉRINAIRE ET BIOMÉDICAL  

par P. GUSTIN (ULg), Correspondant, et N. KIRSCHVINK, coll.  

L’asthme félin est une pathologie respiratoire peu étudiée en médecine vétérinaire principalement du fait de contraintes techniques et comportementales liées à cette espèce.  L’approche thérapeutique ne repose actuellement sur aucune preuve objective, expérimentale ou clinique.  Outre la nécessité d’élaborer des stratégies thérapeutiques basées sur l’utilisation de bronchodilatateurs et d’agents anti-inflammatoires, le chat asthmatique présente aussi un intérêt comme modèle animal de l’asthme humain.  De par la taille de cette espèce animale et des caractéristiques physiopathologique de l’asthme félin, une investigation simultanée et répétée de la fonction pulmonaire, de l’inflammation bronchique et des modifications morphologiques induites par le contact avec un aéroallergène est possible.  Le modèle expérimental de l’asthme chez le chat développé dans notre laboratoire permet, en respectant le bien-être animal, (1) d’étudier de façon non-invasive la fonction respiratoire du chat au moyen de la pléthysmographie barométrique corporelle et de déterminer la réactivité bronchique, (é) d’investiguer l’inflammation bronchique au moyen de l’analyse du peroxyde d’hydrogène dans les exhalations condensées et de la cytologie du lavage broncho-alvéolaire, (3) de décrire les modifications morphologiques au moyen de la radiographie thoracique, de la bronchoscopie et des biopsies bronchiques.  Ce modèle expérimental permet d’une part d’établir des approches thérapeutiques pour le chat spontanément asthmatique et d’autre part de tester des substances thérapeutiques innovantes.     

_____________________