Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Claude Gompel (Séance du 16 décembre 2006)

ALBERT CLAUDE : UN HOMME D’EXCEPTIONS

par Cl. GOMPEL (U.L.B.), invité.

Né en 1898, Claude a connu une vie hors du commun. Issu d’un milieu modeste, privé de sa mère qui décède d’un cancer lorsqu’il a 8 ans, il ne fréquente que très irrégulièrement l’école pour diverses raisons.

Un désir intense de s’instruire le motive, dès le très jeune âge, et le conduit finalement à la faculté de médecine de l’Université de Liège, non pour exercer l’art de guérir mais pour avoir accès à la recherche fondamentale sur la cellule normale et tumorale. Il a l’intuition que ces recherches ne pourront aboutir que dans un centre d’excellence et il obtient, dès la fin de ses études, de travailler à l’Institut Rockefeller de New York où il accomplira l’essentiel de ses recherches qui feront de lui un des fondateurs de la biologie cellulaire moderne. Cette carrière remarquable sera couronnée par l’obtention du Prix Nobel de Médecine et de Physiologie en 1974. A son retour en Belgique en 1950, il devient directeur scientifique de l’Institut Bordet et professeur à la faculté de médecine de l’ULB. On peut lui attribuer l’organisation médicale de l’Institut Bordet qui, sous son impulsion,  a acquis une réputation internationale. Il décède à Bruxelles en 1983 dans la belle maison qu’il possédait à Bruxelles.

_____________________

Texte complet ici