Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé de Michel Goldman (Séance du 27 janvier 2007)

DE LA DÉCOUVERTE A L’INNOVATION : L’EXEMPLE DU SYNDROME HYPEREOSINOPHILIQUE

par M. GOLDMAN (U.L.B.), membre titulaire, et coll.

La recherche biomédicale n’a jamais été aussi fertile: chaque jour de nouvelles découvertes permettent de mieux appréhender les mécanismes complexes qui préservent l’intégrité de l’individu et d’élucider les bases moléculaires des maladies.  Pourtant, le développement de thérapeutiques innovantes accessibles à tous se ralentit de façon préoccupante. Les causes de cette crise de l’innovation sont multiples et doivent être recherchées tant dans les universités que dans le monde industriel.  De nouvelles initiatives sont aujourd’hui mises en œuvre pour remédier à ce paradoxe.  Ainsi, le gouvernement de la Région Wallonne a mis en place le Pôle de Compétitivité BioWin qui a pour ambition de créer un espace privilégié pour les industries oeuvrant dans le domaine de la santé.  Cette nouvelle vision du partenariat entre les entreprises et les universités fait une large place à la recherche académique fondamentale, comme nous l’illustrerons par les développements récents dans le diagnostic et le traitement des syndromes hyperéosinophiliques.

_________________