Académie royale de Médecine de Belgique

|

Maurice BELVAL

(Théodore Henri)

Né à Tournai le 18 juillet 1832. 

Elu Correspondant régnicole le 27 octobre 1877. -

Inspecteur de l'hygiène au Ministère de l'Instruction publique.

Spécialité: pharmacien.

Décédé à Bruxelles le 4 décembre 1897.

C'est en 1850, que Maurice Beval entama des études universitaires qu'il réussi avec distinction (le seul pour tout le Hainaut). Avant de commencer ses études de pharmacien en 1952, il étudia les sciences un an chez son père. Peu après, il fût nommé préparateur de Chimie et de Physique à l'Athenée de Tournay. Après, en 1854 il étudia la pharmacie à l'Ecole de Pharmacie de Bruxelles où il fût diplômé pharmacien en septembre 1854. En 1855, il entame un Doctorat en Sciences naturelles  Liège qu'il abandonna pour des raisons familiales. Il reprendra et terminera ses études à l'Université de Bruxelles en 1859. La même année, il devient Conservateur du Musée Royal d'histoire naturelle de Bruxelles et il est nommé membre et secrétaire du Comité de Salubrité publique de Saint-Josse-ten-Node. De 1863 jusque 1870, il est Conseiller Communal dans cette même ville. 

En 1863, il fonde la Commission centrale des Comités de salubrité de l'agglomération bruxelloise dont il est nommé Secrétaire Général. De 1865 à 1876, il membre du Jury central d'examens (principaux: chimie et sommaire zoologie) pour les sciences et membre du jury combiné (Liège-Gand-Bruxelles) pour la pharmacie. De novembre 1868 à mai 1869, il remplit intérimairement les fonctions de Directeur du Musée royal des sciences naturelles. En aout 1871, il est orcé de donner sa démission pour cause d'incompatibilité subitement découverte entre cette fonction et sa profession de pharmacien et est autorisé à en conserver le titre honorifique. En 1871, il est Membre de la Commission médicale provinciale du Brabant et en 1872, il devient Membre de la Commission médicale locale de Bruxelles.

Il est membre de 14 sociétés savantes et ses publications sont énumérées dans le rapport de la Commission de 1877 pour la présentation des Candidats au titre de Correspondant. En 1866, à la suite de l'épidémie cholérique il est proposé pour la Crain de l'Ordre de Léopold et reçu la Crain civique de première classe. En 1876, le Roi de Suède le nomme Chevalier de l'Ordre de Wasa.