Académie royale de Médecine de Belgique

|

Vidéo et résumé de Pierre Wauthy

 

(Séance du 27 avril 2013)

LA CIRCULATION PULMONAIRE : FACE CACHÉE DE LA PHYSIOLOGIE

par P. WAUTHY (Hôpital Brugmann – ULB), invité.           

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une complication grave de pathologies chirurgicales cardiaques telles que les valvulopathies mitrales et les cardiopathies congénitales à shunt gauche-droit. Son existence est un facteur indépendant de mauvais pronostic de ces affections. La tolérance à l’HTAP dépendra surtout de la capacité adaptative du ventricule droit à y faire face. Dans des conditions normales, la contractilité du VD est parfaitement adaptée à sa post-charge. L’existence d’une adaptation à une post-charge augmentée est une donnée physiologique et clinique capitale et jusqu’il y a peu inconnue faute notamment de modèles adéquats et de méthodes d’évaluation suffisamment validées. Nous avons dès lors mis au point des techniques d’évaluation fine de la circulation pulmonaire et de la fonction ventriculaire droite. Après les avoir validées, elles ont été appliquées sur différents modèles d’HTAP aiguës et chroniques. Nos travaux ont permis de mettre en évidence le potentiel adaptatif du ventricule droit dans diverses situations d’HTAP expérimentales aiguës et chroniques. Nos observations attestent de l’adaptation optimale du ventricule droit face à des circulations pulmonaires différentes. Dans les contextes cliniques investigués, une atteinte intrinsèque de la contractilité du ventricule droit concomitante à une augmentation de post-charge est associée à une altération du couplage ventriculo-artériel pulmonaire.

____________________

Ont pris part à la discussion : MM. les Prs S. Louryan et M. Lamy.