Académie royale de Médecine de Belgique

|

Présentation par Willy Jean Malaisse

Remise du Prix Jeanne et Marie François 2011 attribué au lauréat le Dr R. OLSZEWSKI, et les médailles attribuées au Dr Marie-Thérèse GENOT et au Dr Michèle SEIL.

 

Monsieur le Secrétaire perpétuel,

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs,

Les membres du Jury du Prix Jeanne et Marie François 2011 étaient les Professeurs Christian Delloye, Georges Fillet, Martine Piccart et Pierre Scaillet, ainsi que votre serviteur en tant que reporteur et président.  Selon le programme des concours, le Prix annuel Jeanne et Marie François est accordé aux meilleurs travaux en langue française ou anglaise sur la stomatologie ou la médecine générale. En 2011, trois candidatures furent reçues, à savoir celles de Raphaël Olszewski, Marie-Thérèse Genot et Michèle Seil. La proposition du Jury fut d'attribuer le Prix au Professeur Raphaël Olszewski, ainsi qu'une médaille tant au Docteur Marie-Thérèse Genot qu'au Docteur Michèle Seil.

Le Professeur Raphaël Olszewski, âgé de 40 ans, est Chargé de Cours Clinique et Chef de Clinique Adjoint dans le Service de Stomatologie et Chirurgie Maxillo-faciale aux Cliniques Universitaires Saint-Luc de l'Université Catholique de Louvain. Le Jury a estimé que son travail intitulé "Three-dimensional prototyping models in cranio-maxillofacial surgery: systematic review and new clinical applications" méritait l'attribution du Prix Jeanne et Marie François 2011. Le document présenté par ce candidat et rédigé en anglais comporte une revue bibliographique extensive et l'étude originale de trois cas cliniques, respectivement de reconstruction du plancher orbitaire, de génioplastie et d'ostéotomie cranio-faciale. Ce travail bien structuré a donné lieu à quatre publications dont le candidat est le premier auteur et qui sont parues dans des revues internationales.

Le dossier soumis par le Docteur Marie-Thérèse Genot, responsable de l'Unité thérapeutique des mucites à l'Institut Jules Bordet, comporte essentiellement deux articles dont elle est le premier auteur et publiés en anglais respectivement en 2005 dans Current Opinion in Oncology et en 2008 in Support Care Cancer, ces articles étant accompagnés d'une brève introduction et de quelques pages de conclusions rédigées en français. Le Jury a estimé que ce travail relatif à la prévention et le traitement des mucites induites par les thérapies anticancéreuses ne pouvait être sous-estimé notamment en raison de son impact potentiel sur la qualité de vie des patients concernés.

Enfin, le Docteur Michèle Seil, Assistante à la Faculté de Pharmacie de l'Université Libre de Bruxelles et âgée seulement de 31 ans, avait soumis sa thèse de doctorat déposée en 2011 et intitulée « Contribution à l'étude des réponses cellulaires secondaires à l'activation des récepteurs purinergiques inotropes dans les glandes salivaires et les macrophages de souris ». Ce mémoire rédigé en français comporte 216 pages, la candidate étant également premier auteur de sept publications originales parues dans des revues de qualité internationale telles que Biochimica et Biophysica Acta. Le Jury a estimé que ce travail original et volumineux et ces publications méritaient aussi l'attribution d'une médaille de l'Académie.

Je vous remercie pour votre attention.

__________________________