Académie royale de Médecine de Belgique

|

Résumé Jacques Corvilain, membre titulaire, et N. Nijs, collaborateur

(Séance du 27 juin 1981) 

MISE EN ÉVIDENCE D'UN FACTEUR HYPERCALCÉMIANT DANS LES URINES HUMAINES 

par le Professeur Jacques CORVILAIN et N. NIJS (Clinique médicale et Laboratoire de Médecine expérimentale - Hôpital Brugmann, ULB), collaborateur. 

Les extraits urinaires de sujets hyperparathyroïdiens possèdent une action hypercalcémiante chez le poussin, qui s'affaiblit notablement après parathyroïdectomie. Il est possible que la substance responsable de cette activité biologique soit un fragment amine-terminal de la molécule de PTH. Cependant, considérant son absence de réactivité à l'égard des antisera anti-PTH, il pourrait s'agir également d'un peptide dont l'origine ne serait pas parathyroïdienne mais dont la reproduction serait toutefois dépendante de la fonction parathyroïdienne. Dans le cadre de cette dernière hypothèse, l'urogastrone paraît devoir être mis hors cause;

SUMMARY

Urinary extracts from hyperparathyroid patients have a hypercalcemic effect in the chicken, that decreases markedly after parathyroidectomy. The factor responsible for that biological activity might be an amino-terminal fragment of PTH. However, considering its lack of reactivity towards PTH antisera, it might also be a peptide of extra parathyroid origin, whose production is dependent on parathyroid function. Urogastrone is not a likely candidate for that role.